Photo Abilio Diniz, un séducteur à la conquête de Carrefour

Abilio Diniz, un séducteur à la conquête de Carrefour

Abilio Diniz, un séducteur à la conquête de Carrefour

Abilio Diniz, un patron qui a traversé les difficultés

Le plan de sauvegarde drastique élaboré par Abilio Diniz (http://www.lefigaro.fr/societes/2015/09/24/20005-20150924ARTFIG00397-abilio-diniz-un-seducteur-a-la-conquete-de-carrefour.php) permet de sauver le groupe GPA, qui cède ses activités au Portugal, congédie vingt mille employés et ferme 1/3 de ses grandes surfaces. Au cours de la décennie 90, Abilio Diniz ouvre le groupe Pão de Açúcar aux investisseurs. Il débute à ce moment une période d'achats d'entreprises et le groupe devient le numéro 1 de la distribution au Brésil. A la fin des années 90, un rapprochement commercial et financier intervient entre Casino et le Grupo Pão de Açúcar.

Le sport, la foi, un homme de valeurs

Défendant le bien-être et la motivation des employés dans l’entreprise, le "capitalisme responsable" est un courant lancé aux USA dont se revendique Abilio Diniz. Homme attaché aux valeurs familiales, le businessman a eu 6 enfants. Confiant dans les bienfaits de l'entraînement sportif, il crée des salles de fitness dans les hypermarchés GPA et incite ses salariés à participer aux marathons financés par l'entreprise. Dans le football, Abilio Diniz fait partie du comité de consultation du club de São Paulo et il a fondé l’équipe de foot d’Audax, destinée à repérer les jeunes potentiels.

Le retour sur le marché de la distribution au Brésil

Abilio Diniz s'occupe de Brasil Foods et recherche de nouveaux investissements depuis son retrait du groupe GPA. En portant sa participation au capital de Carrefour France à plus de 5 pour cent des actions, Peninsula est devenue le quatrième sociétaire du géant de la distribution. La participation dans le capital de Carrefour Brésil se monte à à 12% en juin 2015. De ce fait, Abilio Diniz dispose, à travers Peninsula, de deux sièges au conseil d’administration.

Sao Paulo, la deuxième ville du Brésil a vu naître Abilio Diniz en décembre 1936. Petit, il a été victime de la méchanceté des gosses de son quartier. Dans les années 1950, Abilio Diniz sort diplômé d'une grande école de management à São Paulo.

Abilio Diniz discute les fondateurs du groupe Carrefour en 1974. Il s’inspire de leur succès pour développer sa propre chaîne. L’avenir du commerce se jouera avec les grandes surfaces, c'est ce qu'estime son père à la fin des années 1950. C'est sur un boulevard très commerçant de São Paulo que le père d’Abilio Diniz ouvre sa toute première boulangerie.

Les articles